RHCforFGC

Sharing Actions and Strategies for Respectful and Equitable Health Care for Women with FGC/M.
Respective Health Care for women and girls experiencing Female Genital Cutting / Mutilation

Topic: Sex, Gender and Health

Description
RHCforFGC is one of 13 GENDER-NET Plus consortia. Six teams based in migrant-receiving countries namely Belgium, France, Spain, Sweden, Switzerland and Canada will focus on quality of care and prevention for women and girls who have experienced or may be at risk of female genital circumcision/mutilation (FGC/M).

Optimal, equitable and gender-sensitive health care to women and girls with or at risk of FGC/M is a challenge, more specifically in accessing health resources that meet their needs, which can be complex. Therefore, the objectives of this unique consortium are as follows :

  1. To better understand the knowledge, attitudes and practices (KAP) of health care professionals (obstetricians, general practitioners, paediatricians, midwives, nurses, social workers and psychologists), especially in clinics that at-risk women and girls may attend;
  2. To identify the extent to which current health care providers training packages are reflective of the perspective of women with experiences of FGC/M;
  3. To better define and contextualize the level of potential risk of FGC/M for women and girls in respective countries and to identify community services in relation to potential needs of women in the community;
  4. To compare and contrast laws in respective countries in order to identify if and to what extent the latter have contributed to change of behaviour among practicing communities in diaspora countries and of health care providers’ practices;
  5. To provide an informative video developed with and for women on defibulation consistent with best practices in intercultural health literacy.

Résumé:

Le projet RHCforFGC représente l’un des 13 consortia du Réseau européen de recherche GENDER-NET Plus. Par le biais d’une approche transnationale entre la Belgique, l’Espagne, la France, la Suède, la Suisse et le Canada, ce projet vise à renforcer la prévention et la prise en charge des femmes et des filles à risque ou ayant été touchées par une mutilation génitale féminine/excision (MGF/E).

Ces femmes et ces filles sont souvent confrontées à des défis d’accessibilité à des ressources en santé adaptées à leurs besoins qui s’avèrent parfois être complexes. Ainsi, les objectifs de cet unique partenariat sont les suivants :

  1. De mieux circonscrire les connaissances, les attitudes et les pratiques des professionnels de la santé et des services sociaux en regard aux MGF/E afin de donner des soins de qualité aux femmes et aux filles vivant des expériences d’immigration conjuguées à des particularités liées à leur santé et leur bien-être;
  2. D’analyser les programmes d’information, de sensibilisation et de formation destinés aux professionnels de la santé et des services sociaux et ainsi renforcer la contribution des expériences des femmes et des filles à risque ou ayant été touchées par une MGF/E;
  3. D’élaborer des modèles prédictifs d’estimation de prévalence sur une base transnationale pour prévenir et assurer une meilleure prise en charge;
  4. De dresser un portrait de bonnes pratiques se basant sur les cadres juridiques en place dans les pays partenaires afin de prévenir et d’assurer une meilleure prise en charge respectant les dispositions légales ainsi que celles déontologiques des professionnels de la santé et des services sociaux;
  5. D’élaborer, de mettre en place et d’évaluer une modalité d’information novatrice pour les femmes par le biais d’un clip-vidéo expliquant les étapes d’une désinfibulation.

Project’s ID

Coordinator: Bilkis Vissandjée, PhD, Université de Montréal, Montréal, Québec, Canada

Countries

Belgium, Canada, France, Spain, Sweden, Switzerland

Partner Institutions:

Canada

University of Montreal, Sainte-Justine University Hospital Centre, Médecins du Monde, McGill University, Université du Québec à Montréal (UQAM), Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux du Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal, Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal, La Maison Bleue, Réseau d’action pour l’égalité des femmes immigrées et racisées du Québec (RAFIQ), Table de concertation des organismes ou services des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI), Laval University, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Society of Obstetricians and Gynaecologists of Canada (SOGC), Statistics Canada, University of Toronto, Women’s Health in Women’s Hands, Uzima Women Relief Group International, Saint- Mary’s University, Halifax Refugee Clinic, University of Winnipeg, Sexuality Education Resource Centre (SERC), University of British Columbia, BC Women’s Hospital and Health Centre.

Europe 

France: Paris 1 Pantheon-Sorbonne University, Centre of Research in Epidemiology and Statistics Sorbonne Paris Cité (CRESS), Mouvement Français pour le Planning Familial, University of Côte d’Azur, University of Nice Sophia Antipolis

Belgium: Université Libre de Bruxelles, Groupe pour l’Abolition des mutilations sexuelles féminines (GAMS, Belgique), Groupement des Gynécologues-Obstétriciens de Langue Française de Belgique (GGOLFB), Centre Médical d’Aide aux Victimes de l’Excision (CeMAViE)

Sweden: Department of Women’s and Children’s Health, International Maternal and Child Health (IMCH) of Uppsala University

In collaboration with SwitzerlandDepartment of Women-Children-Teenagers of Geneva University Hospitals and Spain, Fundación Wassu-UAB

 

Website

under construction

Contact

bilkis.vissandjee@umontreal.ca